Le saviez-vous ? En France, 7% des demandeurs d’emploi sont des travailleurs handicapés !

handicap

En France, l’accès à l’emploi des personnes reconnues comme étant des travailleurs handicapés reste assez contrasté.

Malgré les progrès et les moyens mis en place par la législation, leur taux de chômage reste conséquent  et leur insertion sur le marché du travail, partielle.

La situation en chiffres

En France, sur les 5 695 700 demandeurs d’emploi déclarés en mai 2014, 404 000 sont des travailleurs handicapés.

Particulièrement touchées par le chômage, 21% des personnes possédant la reconnaissance du statut de travailleur handicapé sont sans emploi.

74 % des travailleurs handicapés sont soit ouvriers, soit employés, contre 50% de l’ensemble des actifs.

Depuis février 2005, une Loi1 impose aux sociétés de plus de 20 salariés, d’employer des travailleurs handicapés dans la proportion de 6% de leur effectif total. Pourtant, 22% des entreprises ne respectent pas cette obligation.

La moyenne d’emploi de travailleurs handicapés est de 3,1% dans le secteur privé et de 4% dans le secteur public. Ce qui est loin des 6% obligatoires…

Du côté des salaires, plusieurs rémunérations s’appliquent :

– Dans les entreprises ordinaires : égalité de salaire pour le travailleur handicapé.

– Dans les entreprises adaptées : rémunération mensuelle ne pouvant être inférieure au SMIC.

– En Esat : selon la productivité du salarié, celui-ci reçoit une rémunération d’un montant compris entre 55% et 110% du SMIC.

 

Les raisons

En France, le handicap fait partie des critères de discrimination les moins fréquents, mais est tout de même significatif et représente 5% des discriminations.

D’après Stéphane Clavé, Délégué général de l’Agefiph, 92% des entreprises concernées par la Loi de 2005 emploient directement ou indirectement des personnes handicapées.

La raison pour laquelle le chômage touche les personnes handicapées est principalement économique. Recruter a un coût, et embaucher des travailleurs handicapés nécessite un investissement. De plus, ces derniers, au chômage depuis plus longtemps, sont moins qualifiés. D’où une inéquation entre l’offre et la demande.

Par ailleurs, la France n’est pas connue pour faciliter la vie aux personnes handicapées. Un effet sociétal est également à prendre en compte.

 

Les solutions

  • Ce que dit la Loi

La Loi reconnaît «toute situation2 constituant un frein à l’activité professionnelle» comme un handicap.

Le statut de travailleur handicapé, le RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) est attribué par la Commission des droits de l’autonomie des personnes handicapées. Ce statut permet un aménagement du temps de travail, un poste de travail adapté, des mesures de reconversion et le versement d’aides par l’Agefiph (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées).

Du côté des entreprises, lorsque celles-ci ne respectent pas l’obligation légale, la Loi leur impose une contribution annuelle à verser à l’Agefiph ou au FIPHFP (Fonds pour l’Insertion Professionnelle des personnes Handicapées dans la Fonction Publique).

Une aide versée par l’Agefiph existe pour les entreprises souhaitant embaucher une personne handicapée en CDI ou en CDD d’au moins 6 mois et est versée sous certaines conditions.

Par ailleurs, il existe d’autres alternatives pour l’emploi de travailleurs handicapés.

– La mise en œuvre d’un programme annuel prévoyant un dispositif d’embauche en faveur des travailleurs handicapés,

– L’embauche de 2% de stagiaires handicapés pour une durée minimale de 40 heures,

– La sous-traitance avec des entreprises adaptées pour les travailleurs handicapés comme les Esat (Etablissements et Services d’Aide par le Travail), anciennement CAT (Centres d’aide par le Travail).

  • Les associations

Aujourd’hui, de plus en plus de moyens sont mis en place pour faciliter l’emploi des travailleurs handicapés.

De nombreuses associations sont engagées dans la lutte pour leur insertion sur le marché du travail et aident les entreprises dans leurs démarches.

 L’ADAPT, association spécialisée dans l’insertion sociale et professionnelle, est à l’origine de la Semaine pour l’Emploi des handicapés et sensibilise toujours plus à travers des salons, forums etc.

L’association A compétences égales lutte contre la discrimination sous toutes ses formes, et propose des solutions aux entreprises sur son site.

Les associations le disent elles-mêmes : le regard des employeurs sur le handicap commence à changer.

Cependant, si les choses évoluent dans le bon sens pour les travailleurs handicapés, qu’en serait-il de la situation si l’on prenait également en compte les personnes ne faisant pas la demande de ce statut ? Leur taux de chômage serait certainement revu à la hausse…

 

1 Loi n° 2005-102

2 Altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique

 

Sources

L’observatoire des inégalités  ; Journal du Net  ; Agefiph ; FIPHFP ; Comprendre Choisir.com ; Le Figaro ; Le Point.fr

Image – Antoine Chéreau « Contre les discriminations »

 

 

3 thoughts on “Le saviez-vous ? En France, 7% des demandeurs d’emploi sont des travailleurs handicapés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *