Restauration : l’année 2015 s’annonce compliquée

logo-restauration_cavCe début d’année 2015 commence plutôt mal pour la restauration. Les ventes sont en baisse avec un recul de 0,5% sur le secteur.[1]

La restauration traditionnelle connaît une baisse de 1,9%, la restauration rapide, un recul de 2,4%

Mais si le secteur connaît un recul de ses ventes, il connaît également de nouvelles évolutions prometteuses.

Gira Conseil[2] fournit dans son étude du panorama du secteur de la restauration, ou consommation alimentaire hors domicile, les chiffres clés. Le secteur est en baisse pour la première fois depuis 10 ans pour un chiffre d’affaires de 87 milliards d’euros.

Ce sont les secteurs de la restauration hôtelière ainsi que le restauration commerciale qui sont le plus concernés par ce recul des ventes. Notamment les enseignes proposant un concept grill, comme Hippopotamus ou Buffalo Grill, et la restauration « à la française », comme les restaurants Bistro Romain ou La taverne de Maître Kanter. Leur chiffre d’affaires moyen est en baisse. Pour faire face à ça, les enseignes ont augmenté leurs prix afin de pallier la baisse de fréquentation.

A contrario, les indépendants s’en sortent bien et augmentent leur nombre de points de vente.

Les enseignes qui ont innové et les concepts dynamiques du circuit alimentaire alternatif connaissent une croissance de 2%. Innovation et créativité sont les nouvelles clés de la réussite sur ce secteur.

Pour Bernard Boutboul, « Cette année les circuits traditionnels et historiques sont de plus en plus attaqués par une multitude d’acteurs innovants et émergents, et par de nouveaux modes de distribution. Le chiffre d’affaires par acteur est de plus en plus difficile à tenir probablement à cause d’une offre qui est vraisemblablement désormais supérieure à la demande. ».

Tendances

Le secteur de la restauration connaît une tendance en plein développement : la franchise. De plus en plus d’enseignes de la restauration ouvrent ou développent leur réseau de franchises. Le phénomène du fast casual, une cuisine à base de produits frais et de «  fait maison », est en vogue.

Les concepts de restauration rapide suivent également la cadence. Burger King compte depuis mars 2015, 21 restaurants en France sous forme de franchises.

Pour ce début d’année 2015, si le secteur de la restauration est en peine, de belles évolutions sont tout de même à prévoir et pourront peut être inverser la tendance d’ici la fin de l’année.

Sources : INSEE ; LSA ; LSA ; Le Parisien

[1] Chiffres de l’INSEE

[2] Cabinet d’études spécialisé sur le marché de la restauration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *