Emploi : la situation paradoxale du marché

métiersAlors que les chiffres du chômage sont encore en hausse, avec une évolution de +6,7% sur un an pour 5 millions de demandeurs d’emploi en France en mars 2015, certains métiers eux, ne trouvent pas preneurs…

 

On assiste actuellement à un problème d’adéquation entre l’offre et la demande sur le marché de l’emploi.

Gabrielle Marionneau Conseil fait le point sur cette situation paradoxale.

Le «Baromètre des métiers dont personne ne veut» de Jobintree révèle que si le chômage augmente, la pénurie de profils sur certains métiers augmente également ! Certains secteurs peinent à recruter tandis que d’autres reçoivent énormément de candidatures.

métiers les moins attrayants

Comme le montre le baromètre, les secteurs d’activité de l’industrie et de la logistique sont les premiers touchés par ce manque de profils disponibles. Pour l’industrie, les métiers de régleur (technicien s’occupant du bon fonctionnement des machines lors de la fabrication en usine) et de tourneur-fraiseur (fabrication de pièces mécaniques) occupent respectivement la 1ère et la 3e place du classement des métiers recevant le moins de candidatures. Pour le secteur de la logistique, le métier d’approvisionneur (commande de pièces et de marchandises nécessaires en entreprise), occupe la 2nde place.

D’autres métiers sont touchés, comme les développeurs, les ingénieurs automobile et les ingénieurs en bureau d’études qui se placent respectivement en 4e, 7e et 8e position.

Les raisons de ce manque d’attrait ? La mauvaise image, la peur des licenciements sur le secteur de l’industrie en particulier, le manque d’opportunités et le travail peu attrayant, sont autant de critères évoqués par les candidats lors d’un sondage réalisé par Opinion Way .

A contrario, le «Baromètre des métiers recevant le plus de candidatures» montre que les métiers dans l’animation et l’événementiel, les chauffeurs-livreurs, les agents d’escale et les chargés de Relations Presse sont des postes saturés car ce sont ceux qui reçoivent le plus de candidatures.

métiers les plus attrayants

La situation est paradoxale : si certains métiers n’attirent plus et ne parviennent pas à recruter, d’autres n’ont que l’embarras du choix en termes de candidatures.

L’aide à la reconversion professionnelle sur ces métiers pourrait-elle contribuer au retour à l’emploi ?

Sources

Les Echos Business ; Jobintree ; Le Journal du Net ; Opinion Way

Image : Playmobil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *