Consommation : ce qu’il faut savoir en 2015

consommationEn ce début d’année, il est temps de dresser un bilan sur la consommation.

Entre nouvelles habitudes, soldes et e-commerce, elle n’a cessé d’évoluer cette année.

C’est pourquoi, ce mois-ci, Gabrielle Marionneau Conseil vous dit comment vous allez consommer en 2015.

Soldes hiver 2015

– Pour les soldes d’hiver, crise oblige, 3 Français sur 4 comptaient aller faire les soldes, mais prévoyaient un budget moins élevé qu’en 2014, avec 123 euros en moyenne (soit une baisse de 8,2% selon LSA).

– 24 millions de Français ont participé au premier jour des soldes, le mercredi 7 janvier.

– La fréquentation des magasins pour les soldes est en baisse de 3 points par rapport à 2014, ce qui s’explique notamment par les événements tragiques ayant eu lieu en janvier.

– 72% des produits achetés concernent l’habillement, suivis des articles de sport (24%) et des produits d’hygiène/beauté/santé (20,1%).*

– Seuls 27% des Français ont fait des «achats plaisir». Cette année les achats relèvent en majorité du besoin.

 

Consommateurs suspicieux

Un phénomène inédit frappe les soldes cette année : 82% des Français sont suspicieux quant aux prix pratiqués ! Face aux multiples offres à prix cassés, les Français s’interrogent sur les prix «normaux» et sur la véritable valeur des produits.

Voici les résultats donnés par le sondage réalisé par l’Observatoire Société et Consommation (ObSoCo) :

consommateurs suspicieux

Une attitude jugée ambiguë par les experts, qui déclarent que «Si la multiplication des offres promotionnelles génère bien un gain d’attention de la part des consommateurs, elle provoque également un questionnement quant à la justesse des prix habituellement proposés– questionnement qui tend manifestement à se développer avec l’intensification de la contrainte budgétaire».

 

Ecommerce

– Le bilan annuel de la Fevad** évalue le poids des ventes e-commerce en France à 56,8 milliards d’euros fin 2014, soit une progression de 11% sur l’année. Les prévisions estiment que le cap des 60 milliards d’euros sera franchi dès le début de l’année 2015.

– La France se place au troisième rang européen (derrière la Grande-Bretagne et l’Allemagne).

– Les indicateurs du secteur e-commerce sont tous positifs : 157 300 sites marchands, soit une augmentation de 14%. Cela représente «une création de site toutes les demi-heures», résume Marc Lolivier, délégué général de la Fevad.

– 700 millions de transactions ont lieu chaque année (+15%).

– Cependant, le panier moyen est en baisse pour la quatrième année consécutive et s’élève actuellement à 81 euros.

– Le m-commerce augmente également : les ventes mobiles ont augmenté de 53% sur 2014.

La raison principale de l’augmentation des ventes e-commerce est la praticité et la recherche de l’économie, deux choses fournies par l’achat en ligne. Ce constat est à nuancer cependant. Les Français continuent tout de même de se tourner vers les magasins physiques pour bénéficier de conseils et de service.

L’année 2014 a vu évoluer la consommation des Français. Le contexte économique pousse, en effet, les consommateurs à trouver un produit au meilleur prix. La part du e-commerce et du m-commerce ne cesse d’augmenter : les enseignes l’ont compris et adaptent déjà leurs offres.

Quel sera le visage des soldes dans 5 ans ?

 

* Données issues du sondage Toluna www.quicksurveys.com, réalisé par Internet en France le 7 et 8  janvier 2015  auprès d’un échantillon de 1500 personnes de 18 ans et plus. Les résultats ont été redressés pour être représentatifs de la population en termes de région, sexe et âge (dispersion des professions).

** (Fédération du e-commerce et de la vente à distance)

 

Sources

FashionMag ; LSA.fr ; LSA-conso.fr ; Photo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *