A quoi tient la satisfaction au travail ?

satisfaction au travailIl a été prouvé que les salariés les plus heureux sont aussi les plus productifs. Des études se sont penchées plus attentivement sur ce phénomène, afin de déterminer quels facteurs sont importants pour obtenir cette satisfaction au travail.

Elle révèle que, outre les facteurs conventionnels (rémunération, missions etc.), l’indicateur qu’est la compétence de son manager joue un rôle important dans la satisfaction au travail.

Les études* menées sur la satisfaction au travail, ont montré qu’en France, celle-ci dépend majoritairement de l’équité et de la confiance pratiquées dans l’entreprise, ainsi que de la reconnaissance du travail.

– 80% des salariés estiment que les conditions de travail sont un critère prépondérant et ont besoin que l’entreprise leur fasse confiance

– 76% attendent que la qualité de leur travail soit reconnue

D’autres facteurs importants ont également été évoqués, comme l’importance du mode de management, le contenu des missions et l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

– Pour 47% des salariés interrogés, le contenu des missions a son importance

– 46% parlent du mode de management pratiqué dans l’entreprise, ainsi que de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle qui est permis.

 

Une autre étude**, menée auprès de 35 000 salariés en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, s’est également penchée sur le sujet. Dans cette étude, il a été demandé aux personnes interrogées de choisir un critère unique de satisfaction au travail. Voici les résultats :

étude de satisfaction au travail

50% des salariés interrogés estiment que les compétences du manager jouent un rôle très important dans leur satisfaction au travail. Ce critère prévaut sur les autres facteurs plus conventionnels, comme la formation, le salaire, l’ancienneté, la distance entre le domicile et le lieu de travail.

L’étude a poussé son analyse plus loin et a montré deux corrélations surprenantes :

– la satisfaction au travail est la plus élevée lorsque le manager (N+1) a gravi les échelons dans l’entreprise ou qu’il l’a fondée

– le niveau de compétences techniques d’un manager (tel qu’il est évalué par son équipe) a un impact considérable sur le bien-être au travail

L’explication selon les experts ? Lorsque le manager connaît le métier, il peut créer les conditions de travail adéquates, il sait évaluer le travail de ses équipes et, notamment, proposer des formations lorsque cela s’avère nécessaire. De cette façon, une confiance est instaurée, ce qui motive les équipes.

 

Les résultats de ces études se complètent et montrent que, si les critères conventionnels sont importants, le rôle d’un manager l’est tout autant. L’entreprise doit fournir de bonnes conditions de travail et permettre un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Le «manager idéal», quant à lui, doit faire confiance à ses équipes, reconnaître leur travail et être compétent. Lorsque ces facteurs sont réunis, motivation et productivité sont aux rendez-vous.

Et vous, qu’est-ce qui vous rend heureux au travail ?


* Etude de réalisée en 2012 par ManpowerGroup et une étude réalisée en 2014 par Cadremploi et Deloitte auprès de 1 791 personnes

** Etude réalisée par Harvard Business ReviewCrad

 

Sources :

HBRFrance.fr ; Etude sur l’entreprise idéale ; Cadremploi.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *